Les différents frais bancaires professionnels : Tout comprendre

Les frais bancaires professionnels sont nombreux et rarement lisibles. Ils comprennent souvent les frais de tenue de compte. Pour les microentreprises domiciliées au sein d’une banque en ligne, c’est une autre histoire. Donc, les frais bancaires professionnels ne se limitent pas à ces charges. Ils incluent aussi les frais récurrents à payer de manière mensuelle, trimestrielle, ou annuelle. Il y a également les frais proposés automatiquement par la banque. Les frais en cas d’irrégularités sur le plan du compte y sont aussi compris.

Les frais de tenue de compte professionnel

Pour disposer d’un compte bancaire, il est nécessaire d’anticiper au moins les frais de tenue de compte. Il s’agit d’un prélèvement automatique réalisé par la banque, car la gestion d’un compte bancaire a effectivement besoin de ressources informatiques et humaines. Les frais bancaires professionnels dépendent de la banque. Ils sont compris généralement entre 20 et 50 HT. Les frais de tenue de compte concernent tous les comptes inactifs, actifs, principaux ou secondaires. Ce que ces frais renferment reste néanmoins flou. En effet, ils ne donnent pas droit à des services particuliers. Ils sont aussi prélevés directement sur le compte par la banque.    

La commission de mouvement

La commission de mouvement est l’un des frais bancaires professionnels qui donne le plus d’avantages aux banques. Elles sont comptées sur la valeur des transactions effectuées sur le compte, séparément du solde disponible. Pour le compte pro, son taux est fixé par les banques elles-mêmes sur le montant total des transactions. Selon la banque, il varie entre 0,5 à 2 %. Les commissions de mouvement touchent les frais de retrait, les dépôts de chèque et chéquier, les virements réalisés par la banque à l’ordre du propriétaire du compte ainsi que les commissions sur les frais à l’étranger. Pour réduire ces frais, vous pouvez opter pour des comptes pros en ligne. Cela pourrait limiter certains services comme l’absence de chéquier.

Les frais bancaires irréguliers

Il existe également d’autres frais qui participent à la gestion d’un compte bancaire professionnel. Ce sont les frais bancaires irréguliers qui sont présents sur la demande du client lui-même. Ces frais apparaissent également, si ce dernier ne respecte pas les limites déterminées par la banque. Il y a, par exemple, le découvert bancaire professionnel. Il permet à une entreprise de toujours continuer à fonctionner en cas de dette. La somme, les intérêts ainsi que la durée du découvert sont fixés par la banque. La banque applique aussi les charges de saisie administrative à tiers propriétaire, en cas d’impayés.

Qu’est ce que les frais de tenue de compte ?
Une carte bancaire est-elle toujours payante ?