Faire opposition à une carte bancaire : Comment faire ?

La carte bancaire est un accessoire pratique pour retirer ou déposer de l’agent liquide ou pour régler des paiements rapidement. Elle s’obtient généralement après l’ouverture d’un compte auprès d’une institution bancaire et sera donc automatiquement liée à ce dernier. La perte ou le vol de cette carte est donc un inconvénient majeur. Dans ce cas, faire opposition à une carte bancaire devient une priorité, car les fraudes sur ce moyen de paiement deviennent plus sophistiquées et permettent de détourner des données bancaires.

Faire opposition à la carte bancaire

L’opposition à une carte bancaire est une opération visant à bloquer l’usage de la carte. Elle peut se réaliser en ligne ou par téléphone, auquel cas le titulaire de la carte renseignera le numéro à 16 chiffres suivi de la date d’expiration au centre de mise en opposition de ladite carte. Un signalement sur internet s’effectue depuis l’espace client de la banque du titulaire de la carte, et pour une déclaration par téléphone, les banques ont également instauré un service dédié aux oppositions.

Il faut souligner que l’opposition à une carte bancaire réalisée par téléphone doit être suivie par l’envoi d’une lettre recommandée avec avis de réception. Cette dernière précise les motifs de l’opération à la banque en plus des justificatifs. Dans les cas où la carte a été volée ou est utilisée pour des paiements frauduleux, le titulaire devra également déposer une plainte à la police où il recevra une copie du procès-verbal ou le récépissé de plainte.

Délai et démarches post opposition

La date pour faire opposition à une carte bancaire est importante, car elle indique précisément le jour où le détenteur de la carte ne peut plus être tenu responsable des paiements illégaux par sa banque. Le titulaire de la carte devra donc faire attention en cas de délai d’opposition en vérifiant les clauses de son contrat. Si ce dernier venait à tarder pour entamer ses démarches d’opposition, la banque sera en mesure de l’accuser pour négligence, surtout si des opérations frauduleuses importantes ont été détectées durant cette période.

Les conséquences de l’opposition

La procédure d’opposition réussie engendre un blocage total et immédiat de la carte bancaire et demeure irréversible. Ainsi, son titulaire légitime devra demander une nouvelle carte bancaire même si ce dernier retrouve la carte bloquée. Par ailleurs, la carte ayant fait l’objet d’une opposition doit être rendue à la banque pour être définitivement détruite.

Les paiements précédents la date d’opposition seront notamment remboursés, mais certaines banques peuvent plafonner le montant à restituer. Si la banque a débité le possesseur de la carte après sa demande d’opposition, l’organisme débiteur sera aussi tenu de créditer les retraits effectués sur la carte désignée.

Comment choisir une banque pour un enfant ?
Tout savoir sur les découverts bancaires autorisés